La fausse couche est un arrêt de la  grossesse avant la 22ème semaine d’aménorrhée. 

Une fausse couche peut être spontanée ou provoquée.

Une fausse couche est spontanée lorsqu’elle survient d’elle même en dehors de toute entreprise locale ou générale volontaire alors qu’une fausse couche est dite provoquée lorsque est consécutive a une intervention quelconque visant a interrompre la grossesse( thérapeutique, clandestine, eugénique)

Les signes d’alertes d’une fausse couche:

Ici il faut distinguer deux entités: la menace de fausse couche et la fausse couche

Cas de menace de fausse couche

  • saignement génital
  • sensation de pesanteur ( on ressent un poids au bas ventre comme si quelque chose voulait sortir)
  • coliques discrètes et quand les douleurs (contractions) deviennent très intenses c’est déjà le prélude dune fausse couche spontanée

Cas de fausse couche

  • L’absence soudaine de symptômes de grossesse (douleurs dans les seins, nausées et vomissements, fatigue).
  • saignements et/ou pertes de caillots de sang plus ou moins abondants
  • Douleurs pelviennes dans le bas du ventre et les reins comme des douleurs de règles
  • Perte de liquide par le vagin

Que faire en cas soupçon de fausse couche?

1) Consulter EN URGENCE une sage-femme ou un médecin à l’hôpital.

2) Même si les signes peuvent aider au diagnostic, seule une échographie pourra confirmer l’arrêt de la grossesse.

En fonction de l’âge ou des symptômes le médecin ou la sage femme fera la part des choses entre une menace de fausse couche ou une fausse couche inévitable ou en cours

En cas de menace de fausse couche une échographie vs sera demandé ( évaluer la vitalité embryonnaire ou fœtale et en fonction du terme recherche les malformations, évalue le col….) et examens biologiques pour évaluer votre état hémodynamiques et hémostase surtout en cas de saignement et, rechercher la cause de cette menace ( un examen des urines, une goutte épaisse, numération formule sanguine, Groupe sanguin et rhésus, fibrinogène…)

En cas de fausse couche, il peut être nécessaire de procéder à une expulsion médicamenteuse ou par voie chirurgicale, d’où l’importance de consulter rapidement un médecin.

Les causes possibles et les facteurs favorisants:

De nombreuses raisons peuvent être à l’origine d’une fausse couche, par exemple :

  • Causes utérines: myomes utérin sous muqueux ( intra cavitaire); hypoplasie utérine( utérus trop petit), utérus bicorne , utérus cloisonné, synéchies, béances cervicales;
  • causes infectieuses : toute infection chez la femme enceinte peut faire avorter;
  • cause hormonale: diabète, insuffisance lutéale , une hypothyroïdie;
  • Causes chromosomiques ou génétiques;
  • causes immunologiques;
  • les anomalies fœtales héréditaires chromosomiques ou non;
  • l’âge avancé ou non de la maman;
  • les infections génitales non traitées, parfois non connues par les mères;
  • certaines maladies  comme le paludisme, la syphilis, l’endométriose, …

Dans certains cas, il est difficile d’en déterminer la cause exacte.

L’absence de réponses précises, peut amener les femmes à se sentir coupables d’avoir elles-mêmes causé leur fausse couche. C’est un sentiment exprimé par beaucoup de mamans…Sachez que cela est normal face à l’incompréhension et la souffrance ressentie.

Les attitudes culturelles et sociétales face à la perte d’un bébé peuvent être très différentes d’un pays à l’autre. « Chez nous en Afrique, il est courant de croire que la sorcellerie ou les mauvais esprits sont la cause d’une fausse couche.. » Cependant sachez que bien souvent la cause se trouve ailleurs.

Quelle prise en charge ?

La prise en charge est médicale et dépendra du diagnostic et l’État de la patiente
La psychothérapie de soutien doit avoir une place importante dans la prise en charge.

Comment prévenir les fausses couches ?

Pour prévenir une fausse couche, il est généralement conseillé de s’entourer régulièrement du personnel soignant dès qu’on des signes de grossesse (médecin ou sage femme), d’avoir une alimentation saine et de maintenir un poids raisonnable en lien avec notre IMC (Indice de Masse Corporel), de faire de l’exercice physique ou d’éviter au maximum l’inactivité, de ne pas fumer, de ne pas consommer de drogues ni d’alcool, de limiter sa consommation de caféine, d’éviter le stress et le surmenage.

Ce que vous devez retenir

La question de fausse couche est très vaste et prend en compte plusieurs entités .
-En cas de signes cités ci-dessus, consulter votre médecin ou votre sage femme sans attendre

-Le médecin va vous examiner , faire le diagnostic , et vous prendre en charge en fonction du diagnostic établi

-En cas de fausse couche avérée surtout a répétition( 3 fausses couches spontanées) la recherche de la cause est impérative..

Pour conclure…

La fausse couche est une blessure, une souffrance vécue par la femme mais aussi par leurs conjoints. Elle est considérée comme une épreuve difficile à surmonter nécessitant un deuil et bien souvent un suivi psychologique.

Votre souffrance est légitime, vous n’avez pas à avoir HONTE ou à CULPALISER… Parlez-en à une amie, une cousine, une sœur, un professionnel de santé (médecin, sage-femme, planning familial).

Parlez-en avec nous! Vous n’êtes pas seule

« Futures Mamans » est une plateforme digitale d’entraide entre les mamans avec la présence de professionnels et de bénévoles pouvant vous aider si vous avez besoin de conseils!

Il est aussi important de comprendre qu’une fausse couche ne fait pas de vous une femme stérile, gardez espoir, restez positive!

Article rédigé par MOUKENGUÉ Tolérance, web rédactrice Futures Mamans avec l’appui de médecins de notre communauté